On danse

Petite, c'est en accompagnant mes parents, eux même invités par notre voisin- ami- facteur Jean Lou, aux banquets des PTT organisé dans la salle des fêtes qu'est née ma fascination pour les gens qui se mouvent. Quand passé minuit j'étais vidée d'avoir galopée toute la soirée avec les copains d'un soir et que sur la piste de danse l'ambiance était chaude bouillante, je m'asseyais sur ma petite chaise d'anthropophilosophe de 7 ans et j'allais d'hallu en hallu, d'éclat de rire en éclat de rire. Ce qui se passait là ,devant mes yeux ,était si improbablement fou et joyeux que je ne me lassais pas d'en boire chaque détail. Et dans le moindre détail, tout, sur ces gens qui dansaient s'étaient totalement renversés. On venait clairement de passer de l'autre côté de ce fameux miroir! C'est sans aucun doute, à ce moment là de ma vie que j'ai compris que les gens qui vivaient sur la même terre que moi avaient en dedans des trucs qu'ils ne sortaient pas en dehors les jours normaux.Qu'ils devenaient tous habités par je ne sais quelle chose qui pouvait les rendre fou, animal, beau, ridicule, fort, fragile, drôle et en total décalage avec les bas sans émaillage et les costumes trois pièces du début de soirée....et qu'ils avaient l'air plus vrais que jamais! cassandre
On apprend beaucoup des gens qui dansent
On apprend beaucoup des gens qui dansent
On apprend beaucoup des gens qui dansent
On apprend beaucoup des gens qui dansent
On apprend beaucoup des gens qui dansent
On apprend beaucoup des gens qui dansent

Les dessins ci- dessus représentent  des gens du début de soirée, quand les bêtes ne sont pas encore vraiment  lâchées…..affaire à suivre.

Création lolo 2017 with Kraft