Quartiers de Voyages Roubaix Nord

Avril 2018 La promenade en Quartier Nord commence !Jusqu’à avril 2019, nous partirons à la rencontre des gens et des lieux qui vivent et font vivre le quartier Nord.Du quartier d’Oran- Cartigny jusqu’à L’Alma en passant par celui de la Fosse aux  Chênes, le Cul du four et l’Hommelet, Zaïa nous prendra sous son aile tandis que Sonia sera notre guide jusqu’à septembre.

Au sortir de toutes ces rencontres nous repartirons dans nos ateliers pour fabriquer cinq installations de portraits à mi-chemin entre les techniques du carnet de voyage, de la marionnette et de la mécanique et cinq autres installations extérieures, des Totems, vision poétique du puzzle des quartiers de Roubaix Nord.

Une précieuse compagnie de voyage

Waoouh!Sonia nous embarque à grande vitesse dans ce Roubaix Nord qu’elle arpente en parallèle.Elle décortique le terrain nous invitant à toquer à milles portes, à la rencontre de milles visages!Un feu d’artifices d’informations et de connections qui promet une riche aventure!

Alma changement de décor annoncé...

A l’Alma c’est l’heure de la réunion avec les habitants pour parler du remodelage et « bulldozerage » de leur quartier.

L’ambiance est sérieuse, parfois tendue parce qu’ici au delà d’une promesse de changement de décor, il est question d’Hommes, de Dames et d’Enfants qui y ont battit des vies et des histoires.Je saisis au vol quelques portraits et paroles d’habitants…

Oran- Cartigny: Ali

Le quartier où nous vivons depuis quatre ans dans une courée, la courée sainte Marie rue d’Oran.On y est bien ici et puis y’a le canal pour s’évader et les jardins ouvriers qui commencent à reprendre vie.Ali, c’est celui qui était là le premier, tôt dans la saison, tôt le matin à guetter le ciel pour venir auprès de son jardin.

Oran-Cartigny: les portugais!

Un bon jour j’ai franchi la grille de ce jardin où l’on se marre beaucoup et j’y ai été reçu comme un jour de fête et ça a été la même fête toutes les fois ou j’y suis retournée.

Vin et poulet salé au barbeuk jusqu’à l’ivresse auprès de cette bande de Monsieurs où le jardin rime avec copains!

Un coup de déprime ?Passe voir les portugais!

Oran-Cartigny :Les dames aux chiens

Difficile de les louper car ces trois drôles de dames font des allers et venues sur les rives du canal pour la promenade des chiens sauf quand il fait un temps de chien. Les complices affrontent les saisons en parlant de la pluie et du beau temps mais surtout de chiens.Parfois elles s’arrêtent parce qu’elles croisent une autre personne au chien et avouent se souvenir plus souvent du nom du chien que celui du maître…

Oran-Cartigny: les jardins du canal

Ca discute pas trop ici…bah non ça bosse! et c’est beau des jardiniers qui bossent!

Oran -Cartigny: l'ancien éclusier

« Quand j’étais éclusier je faisais un peu de tout pour l’entretien des berges.Je repêchais des objets jetés à l’eau ou bien encore des chiens abandonnés dans l’eau par des sans- coeur et puis à l’époque je faisais passer une vingtaine de péniches par jour.C’était surtout des péniches qui transportaient du charbon.Le transport le plus insolite que j’ai vu passer c’est celui d’un cercueil. »

Rue d'oran:La dame qui fait traverser les passants

Centre Social Hommelet

Hadjila et Fatiha

Hommelet: Merabet Hamed et sa petite fermette

« Je suis arrivé en 80 à Roubaix, j’étais tailleur mais la matière première des tailleurs , le tissus, ça coûte cher! alors comme j’avais appris  le caillage du lait avec ma maman Fatma Zora j’ai ouvert ma boutique de lait battu et de beurre…Le lait c’est un travail de coeur! »

Hommelet: L'ancien disquaire Bernard Barbieux

« J’ai ouvert la boutique dans les années 70, ma femme avait son salon de coiffure en face…Avant avec les usines de textile y’avait du monde qui passait dans la rue! y’avait 86 commerces! les gens regardaient les vitrines.Pour être à la page et acheter les bons disques, j’épluchais les programmes tv et me mettais au courant de l’eurovision…le lendemain de l’eurovision les gens faisaient la queue à ma porte…et puis j’ai pas mal vendu de disques reggae et puis aussi du Johnny…aujourd’hui je pourrais être en retraite mais j’essaye de liquider mon stock…il reste pas mal de Nanards mais ça plait à des collectionneurs… »

L'Alma: Le Camion

On avance...

Depuis juin , nous sommes repartis dans nos ateliers:

Pour réécouter et mettre en ordre chaque interview.

Pour réaliser des croquis et dessins de recherche sur ces premières rencontres qui nourriront les installations posées en intérieur.

Nous réfléchissons aussi à différentes techniques pour les installations totems extérieures.

Et nous finissons d’organiser nos rencontres avec les centres sociaux durant les vacances de la Toussaint

Sur les pas des Habitants...
Suivez les guides!

Depuis les centres sociaux du Quartier Nord, une bande d’Habitants nous prendra par la main, nous embarquera dans son quartier pour une visite extraordinaire et singulière.Tout est permis! Paysages extérieurs de rue ,lieux abrités, personnes incontournables, autant d’escales qui ont de l’importance aux yeux des guides d’un jour et qu’il nous tarde de découvrir, de voir et d’entendre!

Ce sera comme une danse, du mouvement avec des respirations, une foule d’émotions et des pépites d’histoires …

On a hâte!

Visite de l'Alma avec Aymen et sa troupe d'enfants

Ce matin là d’octobre on a rendez vous avec Aymen et les enfants du centre social.Ils nous emmènent aux abords du centre social car c’est autour de lui que rayonne la vie, la solidarité, le partage. »La meilleure chose qu’il soit arrivé ici pour les enfants mais aussi les parents » selon Aymen.

Et sur le chemin on croise Monsieur Hayoun, le gardien des jardins ouvriers qui nous invitent à découvrir de plus près les richesses de la nature Roubaisienne.On y a dégusté autant de bon raisin que de jolis histoires de jardins!

Visite du quartier depuis le centre social de l'Hommelet

Ce matin là d’octobre on a rendez vous au centre social de l’Hommelet et quelle bonheur de voir qu’ici derrière chaque porte y’a des gens qui aiment la vie, qui se battent et se reconstruisent  et qui créent des merveilles pour les autres!

Ici comme dit Dave » c’est la maison à tout le monde! »

Ouarda, notre guide qui me demande « de ne pas oublier de lui mettre du rouge et du ricils » sur son portrait dessiné,  nous ouvre d’abord la porte de la salle colorée d’arts plastiques et nous présente Camille, la jeune prof  à l’air malicieux .Une seconde porte s’ouvre sur la salle d’informatique, l’ambiance y est à la concentration, on passe le bout du nez pour dire bonjour à Farida et André à qui on donnera rendez vous l’après midi pour une plus longue discussion…

On est invité par la célébrissime Fatiha déjà croisé dans l’article du centre social de l’Hommelet à venir voir l’ association de couture qu’elle chapote.Karima, Razika… en pleine action de réparation de pantalon, de préparation de pochette surprise. »Ici on est ouvert à toutes les idées! »

Puis nous voilà embarqué derrière la porte du Lalp, lieu d’accueil et de loisirs de proximité pour les 11-17 ans.Il nous parle très vite d’une de leur fierté, la Maraude qu’ils préparent pour la semaine d’après!ça fait déjà trois fois qu’ils l’organisent.Une fois ils l’ont faite chargé de victuailles dans leur sac à dos…on ira les suivre sur la prochaine.

Enfin on a rencontré le groupe d’Echo Brico qui ont leur atelier de construction bois au sein du quartier.Ils y apprennent beaucoup de choses, y sont fort de proposition aussi et vont même aider à domicile pour des petits travaux. »Ici on aide beaucoup mais on se fait aussi du bien à l’esprit »dit Dave!

croquis de recherche

Laurent fait des recherches de mouvement…et pense et croque…

C'est parti mon kiki pour le quartier Oran!!

Les petits jardins ouvriers du bord du canal, les promeneuses de chiens, la dame du passage piéton..C’est  ici qu’a commencé notre quartier de voyage en avril auprès de ces hommes et  femmes qui travaillent la terre au fil des saisons et ceux qui par temps  pluie de force ou de gré sortent leur nez dehors. On entend les mouettes, les après- midi barbecue, on voit les mains et les corps qui s’activent, qui luttent, ça sent bon la terre et le feu et les petits matins frais d’hiver.

Visite du quartier depuis le centre social Basse Masure

Rendez-vous au centre social basse Masure ou les habitants nous font une visite de leur quartier franche, remplie de dérision mais aussi d’humour et de poésie.On les retrouve en février pour fabriquer le totem de leur quartier.

 

A la maison de la pêche et de l'environnement quartier Oran

L’équipe de salariés et de bénévoles de maison de la pêche et de l’environnement sont avant tout des passionnés et des amoureux de la nature et plus particulièrement de celle qui environne le canal.Ce canal qui selon Audrey Duthoit est le poumon de Roubaix, il a fallu le  comprendre, l’aider à rester en forme et trouver des stratégies écolo pour y préserver la vie!

Jardin Chlorophylle Quartier Oran

Rendez vous avec Christophe Hurel qui nous explique avec passion en long en large et en travers l’histoire et les missions du lieu.C’est entre autres  une structure d’insertion, un service d’accompagnement de pratique de jardin naturel, un jardin avec une zone humide, un verger, un potager, une basse cour, une prairie , un échantillon de la nature de la région, un coin de verdure ouvert  au public ou on peut même y faire des ateliers en famille…

© 2017 Kraft